Historique

Doxtra a fêté ses 15 ans en 2015

En 2015, Doxtra a 15 ans !

L’association Doxtra a constitué la suite « naturelle » de l’association Doct-UMB (Association des Docteurs et Doctorants de l’Université Marc Bloch de Strasbourg). En  effet, après la fusion des trois universités strasbourgeoises et la création de l’Université de Strasbourg, il n’était plus légitime de garder un nom qui faisait référence à une institution qui n’existait plus. Ainsi, le nom DOXTRA a-t-il été proposé.

Les origines de l’association

doct-umbL’association Doct-UMB a été créée en 2000 et fonctionnait grâce au soutien de l’Ecole Doctorale des Humanités. Elle comptait des membres élus au CA de l’UMB, au CS et au conseil de l’EDH. Les principales missions de l’association étaient de valoriser le doctorat en SHS, d’améliorer les conditions de travail des doctorants, d’encourager leurs initiatives et de leur fournir un cadre « institutionnel » afin que ces projets puissent avoir lieu (cf. colloques internationaux). Il s’agissait aussi de faciliter l’accès à l’information et, enfin, d’aider ces jeunes chercheurs à sortir de l’isolement dans lequel vit une grande partie des doctorants en SHS. Mais, même si ces objectifs ont toujours été sérieux, l’esprit de l’association a su rester convivial !

Le fonctionnement de l’association était assuré par le bureau élu (président, vice-président, trésorier, secrétaire et deux assesseurs) et certaines commissions, les plus importantes étant la commission « Communication », « Thésaurus » et « Colloque ».

Le Thésaurus, la Commission “Communication” et le site internet

Depuis 2002, l’association éditait son journal : le Thésaurus, un « véritable concentré d’informations », selon ses éditeurs. Il avait pour but de faire gagner du temps aux doctorants et de leur fournir des indications sur des questions administratives, des appels à communication, des annonces de soutenance de thèse, des témoignages et des possibilités de financement. En outre, quantité d’autres renseignements utiles figuraient sur ses pages.

La commission « Communication » fonctionnait dans le même esprit. Elle éditait et envoyait à la mailing-liste de l’association, jusqu’en 2008, un bulletin d’informations numérique avec notamment des appels à communications et des annonces de manifestations scientifiques.

Doct-UMB avait également un site internet (doctumb.free.fr) où il est toujours possible de consulter les premiers numéros du Thésaurus. En 2007, l’association changeait d’adresse internet pour doct-umb.org, restée fonctionnelle jusqu’en 2009.

Les séminaires, des colloques et une journée d’étude : une marque de fabrique !

Dans les premiers temps de Doct-UMB, les doctorants se réunissaient régulièrement autour d’un « Séminaire interdisciplinaire de Recherche » organisé par l’association.

L’association Doct-UMB s’était également mobilisée pour 4 grands projets qu’elle est parvenue à mener à bien : l’organisation de manifestations scientifiques importantes et l’édition de leurs actes.

entreactesPlus particulièrement, ses membres organisèrent le 30 avril 2003 une Journée d’étude sur Le Rôle des sciences humaines dans la société actuelle. Cette journée réunit 11 intervenants et suscita l’intérêt de l’EDH. Les actes furent publiés en 2004 par les soins de l’association. Les doctorants avaient, en effet, créé une revue, propriété de Doct-UMB, permettant la publication des actes de cette Journée. Cette revue, dotée d’un comité de lecture et d’édition, porte le titre suivant : Entre’ Actes. Regards Croisés en Sciences Humaines. Pour son financement et sa publication, Doct-UMB avait obtenu, dans un premier temps, le soutien de l’EDH et de la Région Alsace. Dans un second temps, y contribuèrent également financièrement l’ED de Théologie, l’ULP et d’autres universités dont étaient issus certains doctorants ayant participé au dernier colloque.

Après le succès de la journée d’études, Doct-UMB organisa le 10 et le 11 mai 2004 le 1er Colloque international des jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales. Son thème : Réalités et représentations. Ce colloque rassemblait des doctorants  ou jeunes docteurs de Besançon, de Nancy-Metz ainsi que de la zone EUCOR (Strasbourg, Bâle, Fribourg, Karlsruhe). Les 20 communications, qui y furent présentées, furent publiées en 2005 dans le 2ème numéro d’Entre’ Actes. En outre, ce colloque fut filmé et les vidéos des communications sont toujours disponibles sur www.canalc2.tv.

Les 16, 17 et 18 novembre 2006, Doct-UMB lança le 2ème Colloque transfrontalier des jeunes chercheurs en Sciences Humaines et Sociales de l’Université Marc Bloch de Strasbourg ayant comme thème Le temps insaisissable. Outre les universités déjà citées, ce colloque rassembla 23 intervenants d’autres universités françaises et suisses. Les actes furent publiés en 2008 dans le 3ème numéro d’Entre’ Actes.

Formations pour tous, visibilité des chercheurs, valorisation du doctorat…

Après ces grands projets, une attention particulière fut portée à la question de la formation des doctorants presque inexistante à l’époque pour ceux qui n’étaient pas allocataires-moniteurs et, par conséquent, n’avaient pas accès aux formations proposées par l’ED. Doct-UMB organisa alors, en étroite collaboration avec les instances de l’Université, des formations sur l’édition de texte (word ou autre logiciel) en vue de la rédaction de la thèse. L’association fit constamment remonter aux instances le manque de formations pour les doctorants non financés (ex. en langues, en informatique et autres) et la suite de la politique universitaire nous montre qu’elle a été entendue. En effet, l’association a toujours été un interlocuteur sérieux, dont l’action et l’avis ont sérieusement été pris en compte par les instances.

Pendant ses premières années de vie, Doct-UMB lança aussi l’idée du projet d’un annuaire, d’abord interne à l’UMB, puis accessible depuis « le monde extérieur » pour faciliter la visibilité des docteurs et des doctorants. Il en reste des traces dans le numéro 9 de Thésaurus, consultable sur le site doctumb.free.fr.

Par ailleurs, l’association défendit des causes comme la participation de l’ED dans les frais d’impression de la thèse ou la valorisation du diplôme de doctorat à travers une cérémonie officielle. Elles furent toutes deux instaurées plus tard.

Enfin, durant l’année qui précéda la fusion des trois universités (effective au 1er janvier 2009), le bureau de Doct-UMB s’engagea dans des échanges réguliers avec d’autres associations : l’ADDAL et les DURS – aujourd’hui DEHSPUS. Celles-ci rassemblaient les doctorants des anciennes Université Louis Pasteur et Université Robert Schuman). Les échanges se firent en vue d’une éventuelle fusion des associations des doctorants. Elle n’aboutit finalement pas. Les trois associations préférèrent garder leurs spécificités disciplinaires afin de mieux représenter leurs doctorants respectifs. Cependant, de très forts liens furent tissés à la suite de ces échanges et la collaboration entre les trois associations est, depuis, étroite.

Il va de soi que toutes ces actions furent complétées par des moments festifs : pique-niques, sorties ciné, repas au resto, fêtes de Noël, soirées thématiques pour briser la solitude et retrouver des collègues qu’il n’est pas facile de rencontrer faute de bureaux pour les doctorants en SHS… Et l’on est en l’an 2009 à peu près…

Cela étant, pour l’association, en 2009, il n’était plus possible de continuer à porter le nom Doct-UMB dans la nouvelle ère de l’UdS… s’ouvrit alors celle de DoXtra…

G  I  D  F  T  L  S